Aux oeuvres de Jean-François Devaud, je m'arrête comme à des interrogations renouvelées. Il y a ces êtres qui traversent le temps des toiles. Les voici arrêtés. On les dirait maintenant surpris dans une attente. Et on les voit troublés.

Une inquiète concentration, J.D. Humbert, extrait 5


liens | contact